L’habilitation électrique est-elle une obligation ?

habilitation électrique

Tout le monde sait à quel point l’électricité peut être dangereuse ! Par conséquent, tous les travaux liés à l’électricité doivent être réalisés par des professionnels qui ont de l’habilitation électrique.

Qu’est-ce que l’habilitation électrique ?

C’est l’article R.4544-9 du Code du travail qui précise pour quels travailleurs cette habilitation est obligatoire. Il s’agit de ceux qui effectuent des opérations « au voisinage ou sur des installations électriques en exploitation ». C’est aussi le cas de ceux qui travaillent sur des installations en construction ou au voisinage d’autres installations en exploitation. Ainsi, seules les personnes qualifiées peuvent réaliser des opérations d’ordre électrique. L’habilitation électrique est une obligation parce que ce domaine comporte des risques. L’habilitation électrique est donc la reconnaissance de la capacité d’une personne à réaliser certaines tâches en toute sécurité. En d’autres termes, il est indispensable de suivre une formation pour bénéficier de cette habilitation.

Qui est le public concerné ?

Depuis 2012, la norme NF C 18-150 oblige les entreprises à offrir une formation en habilitation électrique à leurs salariés. Ces derniers peuvent être des électriciens ou non. Mais ils doivent réaliser des opérations dans un environnement électrique. Après la formation, l’employeur doit délivrer l’habilitation à son salarié. L’objectif de cette formation est de prévenir le risque électrique dans les activités professionnelles. Par ailleurs, cette habilitation est valable uniquement au sein de l’entreprise qui l’a délivré. Ainsi, si le salarié change d’employeur, il doit repasser la formation pour ensuite obtenir cette habilitation. De même, la durée de cette dernière est de 3 ans. Ce qui signifie qu’il faut faire une formation de recyclage/MAC avant la date d’expiration.

Les différentes habilitations électriques

Il existe aujourd’hui une multitude de niveaux en matière de formation habilitation électrique. Pour découvrir précisément celle qui vous convient, il existe certains points à connaître. Ainsi, il existe une codification symbolique composée de lettres et de chiffres pour distinguer chaque type d’habilitation. La première lettre présente le domaine de tension, à savoir :

  • B  pour basse et très basse tension,
  • H pour haute tension.

Ensuite, le second caractère précise la qualité de personne habilitée à intervenir. 0 indique les tâches d’ordre non électrique. Tandis que 1 et 2 désignent respectivement l’exécutant de tâches d’ordre électrique et le chargé de travaux électriques. La lettre C indique le chargé de consignation alors que R définit le chargé d’interventions générales. Vous avez S pour le chargé d’interventions élémentaires et P pour le photovoltaïque. Enfin, E spécifie le chargé d’opérations spécifiques comme le mesurage, la vérification, les essais, la manœuvre, etc. Il est aussi possible de trouver un troisième caractère. Celui-ci peut alors être V, N, T ou X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *